BYD Han EV : la Tesla Model 3 en ligne de mire

Après la vague des SUV, l’offensive des berlines électriques reprend. Ainsi, la BYD Han EV s’annonce à son tour et vise, sans surprise, la Tesla Model 3.

par Soufyane Benhammouda 22 Mai 2020 07:30

Pour satisfaire leurs ambitions européennes, voire mondiales, les constructeurs chinois ont lancé une déferlante de SUV électriques. Après cette première vague, c’est désormais au tour des berlines propres de faire leur apparition, avec toujours Tesla en ligne de mire. Aujourd’hui, c’est au tour de la BYD Han EV de sortir sa calandre de l’ombre. La formule pour atteindre ses objectifs est toujours la même. La voiture prend la forme d’une belle berline à pavillon de toit fuyant pour plus de dynamisme et d’élégance. Son langage stylistique EV Dragon Face se montre réussi sur le plan visuel avec un dessin qui lui est propre et très peu doté d’inspirations diverses, chose rare pour une voiture chinoise.

L’habitacle prend une toute autre trajectoire. La présentation est spécifique et léchée, mais elle ne peut cacher ses idées piochées chez Mercedes, avec des revêtements similaires, un volant qui semble venir de la Classe S et un dessin de haut-parleurs calqué sur ceux de Burmester, fournisseur audio de la marque à l’étoile. La dalle tactile centrale, qui permettra aussi d’accéder au dispositif de conduite autonome DiPilot fonctionnant avec la technologie 5G, évoque sans surprise celle de la Tesla Model 3.

On peut pardonner le volant de Classe S et l'écran de Model 3 dans cet intérieur soigné
On peut pardonner le volant de Classe S et l'écran de Model 3 dans cet intérieur soigné

600 km d’autonomie (NEDC) pour la BYD Han EV

La BYD Han EV sera équipée de la nouvelle génération de batterie de la marque, baptisée Blade Battery. Composée de cellules Lithium Fer Phosphate, la pile revendique une capacité de 77 kWh. Selon le cycle NEDC, elle pourrait offrir 600 km d’autonomie, mais le rayon devrait plutôt se situer aux alentours des 450 km. Côté mécanique, la berline pourra compter sur deux moteurs électriques pour une puissance de 493 ch. Elle pourra ainsi expédier le 0-100 km/h en 3,9 secondes.

Le calendrier de commercialisation européen n’a pas encore été annoncé, mais la BYD Han EV devrait vraisemblablement d’abord alimenter les marché nordiques et les Pays-Bas. Elle devrait être affichée à un prix avoisinant les 40 000 euros, comme sur son marché domestique où elle est proposée à l’équivalent de 39 000 euros.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.