BMW rappelle 1,6 million de voitures dans le monde

En vue de vérifier un composant défectueux dans le circuit de refroidissement des gaz d’échappement, BMW rappelle 1,6 millions de véhicules et s’expose à des poursuites pénales en Europe et en Corée du Sud.

par Olivier Grouse 28 Oct 2018 09:00

Suite à un problème dans le circuit de refroidissement des gaz d’échappement qui avaient provoqué quelques 30 incendies de voitures en Europe et en Corée du Sud, BMW avait décidé de rappeler 480 000 véhicules pour la vérification d’un composant défectueux destiné à réduire les émissions des moteurs diesels. Le constructeur automobile allemand a annoncé mardi rappeler plus d’un million de voitures supplémentaires dans le monde.

« Dans le cadre de vérifications supplémentaires de moteurs similaires, BMW a identifié des cas isolés qui n’étaient pas concernés par les mesures déjà prises », précise le groupe, ajoutant que « ces cas isolés ne présentent pas de risque significatif pour nos clients ».

Kim Hyo-joon, chef de l’unité BMW Corée du Sud s’incline durant une conférence de presse dans un hôtel de Séoul le 6 août. Jung Yeon-je / AFP
Kim Hyo-joon, chef de l’unité BMW Corée du Sud s’incline durant une conférence de presse dans un hôtel de Séoul le 6 août. Jung Yeon-je / AFP

BMW a présenté ses excuses. Cela n’a pas empêché les plaintes d’une dizaine de propriétaires en vue de poursuites pénales contre l’entreprise. Sans oublier que la police sud-coréenne a perquisitionné le siège local de BMW à Séoul dans le but de confirmer que la société n’avait pas tenté de camoufler les problèmes.

Bien que ce rappel ne soit pas lié au « dieselgate » qui impliquait le Groupe Volkswagen, il montre à quel point la technologie du moteur thermique est compliquée et source de défauts potentiels. Une mésaventure bien désagréable pour BMW en termes d’image de marque et de crédibilité.

Source : AFP

Siege Social BMW à Munich
Siege Social BMW à Munich

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.