BMW définit sa nouvelle stratégie dans des conditions difficiles

Malgré les conditions difficiles, le groupe BMW continue d’investir des sommes considérables dans la mobilité du futur.

par Olivier Grouse 21 Mar 2019 16:30

L’année 2018 a été difficile pour BMW. En conséquence, le groupe a pris d’importantes décisions stratégiques pour assurer son succès à long terme. Tout d’abord, le feu vert a été donné pour lancer une nouvelle offensive de produits dans la catégorie du très haut de gamme de luxe. Un des piliers de cette extension est la présence de la marque en Chine, le plus grand marché automobile du monde.

Avec la BMW Vision iNext, le groupe a également présenté son nouveau produit phare technologique, qui intègre les thèmes clés de la conduite autonome, de la connectivité, de l’électrification et des services (ACES), tournés vers l’avenir. Le groupe BMW continue d’élargir systématiquement sa gamme de modèles électrifiés et se concentre de plus en plus sur la coopération dans les domaines des services de mobilité et de la conduite autonome.

Genève 2019 – toutes les nouveautés hybrides de BMW en vidéo
La BMW i3
La BMW i3

Dans le même temps, en particulier au cours du second semestre, les performances de l’entreprise ont été affectées par d’importants défis qui concernent tout le secteur et qui devraient accompagner le groupe BMW au-delà de 2018.

« 2018 a été une année difficile pour le secteur automobile dans son ensemble. Néanmoins, nous avons enregistré le deuxième plus haut bénéfice du groupe à ce jour », a déclaré Harald Krüger, président du conseil d’administration de BMW AG, à Munich. « Nous prévoyons que de forts vents contraires continueront d’affecter l’ensemble du secteur en 2019 », a ajouté Nicolas Peter, membre du directoire de BMW AG.

Le concept car BMW i4
Le concept car BMW i4

Malgré les conditions difficiles, le groupe BMW continue d’investir des sommes considérables dans la mobilité du futur. Les investissements comprenaient des travaux liés à l’introduction de nouveaux modèles. Comme prévu, les frais de recherche et développement en 2018 ont été nettement supérieurs à ceux de l’année précédente, et se sont élevés à 6 890 millions d’euros.

Avec plus de 350 000 unités (plus de 130 000 véhicules entièrement électriques et plus de 220 000 hybrides rechargeables) livrées à ses clients jusqu’à fin 2018, le groupe BMW est déjà un fournisseur de premier plan de véhicules électrifiés. Avec la future Mini Électrique, les BMW i3, i4, et iNext, le groupe disposera de cinq modèles 100% électriques sur le marché d’ici 2021. Et ce nombre devrait atteindre au moins douze modèles d’ici 2025.

Le concept car BMW Vision iNext
Le concept car BMW Vision iNext

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.