Auto-partage à Paris : Renault déploie 2 000 véhicules électriques

Les premiers véhicules électriques vont commencer à être déployés en septembre et Renault constituera une flotte de 2 000 voitures d'ici la fin de l'année prochaine.

par La rédaction 05 Juil 2018 13:22

Renault et la Ville de Paris ont annoncé un nouveau «plan de mobilité électrique pour les Parisiens, les résidents d’Ile-de-France et les visiteurs». Il s’agit de déployer une flotte de 2 000 véhicules électriques pour des services de covoiturage et d’autopartage à Paris. Le plan comprend également «des actions à court, moyen et long terme en faveur du développement de véhicules électriques connectés et autonomes», mais il commencera par le déploiement de VE pour électrifier les transports locaux. À partir de septembre, Renault proposera des véhicules entièrement électriques comme des Zoé, Twizy, Kangoo Z.E, et Master Z.E pour une série de services:

  • offre électrique VTC via Marcel du Groupe Renault;
  • offre de véhicules électriques en libre-service accessibles 24h / 24 et 7j / 7 sans stations;
  • offre de véhicules électriques en autopartage pour des trajets plus longs, accessibles 24h / 24 et 7j / 7 depuis les parkings partenaires ou Renault.

Désormais, Renault et la capitale veulent aussi entrer directement dans cette affaire. Anne Hidalgo, Maire de Paris, a commenté l’annonce du partenariat avec Renault: « Les villes et les constructeurs automobiles ont vocation à s’associer pour l’avenir de la mobilité. Paris et le Groupe Renault vont désormais faire converger leurs actions dans les domaines de l’auto-partage et des moteurs électriques. Cela permettra d’offrir aux Parisiens et aux habitants d’Ile-de-France un cadre de vie plus sain et moins pollué, où chacun pourra se déplacer plus facilement. Cet accord constructif est également l’occasion de promouvoir des avancées technologiques et industrielles majeures, qui contribuent à la mise en œuvre de l’Accord Climat de Paris et créent des emplois et des activités durables.  »

Paris a pris plusieurs initiatives pour réduire la pollution de l’air locale, allant même jusqu’à interdire certains véhicules. Toutefois les aménagements récents ont également conduit à une augmentation des embouteillages limitant l’effet de ces mesures. La métropole française prévoit également de ne permettre que les voitures électriques sur sa route dès 2030 avant même l’application de la même mesure partout sur le territoire en 2040.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.