Augmentation de la recharge Ionity : rouler en électrique sur autoroute coûtera plus cher qu’en thermique

À partir du 31 janvier, le prix de la recharge Ionity va évoluer : d’un forfait à 8 euros, l’utilisateur payera le kWh au prix de 0,79 euros !

par Soufyane Benhammouda 17 Jan 2020 10:15

Déployé à travers l’Europe, le réseau Ionity permet aux conducteurs de voitures électriques d’envisager de longs trajets. Depuis son apparition en 2018, le service de charge rapide proposait un forfait de 8 euros par recharge, et ce quelque soit la quantité de kWh consommés. Désormais le prix de la recharge Ionity va changer, et pas qu’un peu.

En effet, à partir du 31 janvier prochain, l’opérateur proposera une facturation au kWh. Une évolution qui s’harmonise avec la politique tarifaire d’autres stations, mais dont le prix pourrait freiner certains utilisateurs: dès le mois prochain, le prix du kWh sur les bornes Ionity sera fixé à 0,79 euros.

La Vice-Présidente de la marque, Marcus Groll, justifie cette augmentation par le service unique et premium offert par le réseau. Excepté les quelques dysfonctionnement repérés (chaque Tesla branchée met en défaut la borne Ionity, par exemple), les installations permettent de charger jusqu’à 350 kW, alors que la puissance de la station peut alimenter simultanément 6 véhicules avec une puissance de 200 kW. Elle indique également que la présence exclusive des bornes sur le réseau autoroutier français coûte plus cher qu’en dehors, bien que le développement d’un réseau citadin est aussi au programme chez Ionity.

Le plein complet d'un Audi e-Tron 55 (95 kWh) sera de 75 euros avec le nouveau prix de la recharge Ionity
Le plein complet d'un Audi e-Tron 55 (95 kWh) sera de 75 euros avec le nouveau prix de la recharge Ionity

Le prix de la recharge Ionity fait un bond de 500 % !

Cette nouvelle tarification représente une augmentation conséquente, notamment pour les véhicules dotés des plus grosses batteries. En théorie, le plein complet d’une Porsche Taycan Turbo S coûtera près de 74 euros par exemple, pour une autonomie totale annoncée de 412 km dans le meilleur des cas.  Sur autoroute, là où sont implantées les bornes Ionity, l’autonomie de la berline allemande peut même descendre à près de 300 km, soit 0,25 euros par km parcourus.

Aussi, avec l’utilisation du réseau Ionity, un trajet en Renault Zoé pourrait représenter un coût de 15,80 euros/100 km, en raison de la consommation moyenne de 20 kWh/100 km de la citadine. Difficile dans ce cas de tenir la comparaison avec une citadine thermique, dont la consommation d’essence de 6,0 l/100 km représente une somme de 9,60 euros/100 km.

En profitant du réseau Ionity, les trajets autoroutiers en voiture électrique pourraient donc coûter plus cher qu’à bord d’un véhicule thermique. La stratégie adoptée est d’autant plus étonnante pour cet opérateur, qui veut offrir une alternative au réseau de Superchargers Tesla, où le kWh est affiché au prix de 0,24 euros. Rappelons également que l’américain propose une charge gratuite sur son réseau pour les premiers propriétaires de Tesla Model S et Model X.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.