Aston Martin veut entrer à la Bourse de Londres.

La restructuration d’Aston Martin continue et atteint un point critique avec la demande d’enregistrement auprès de la Financial Conduct Authority britannique, une exigence pour les entreprises envisageant une introduction en bourse.

par Olivier Grouse 31 Août 2018 07:56

La restructuration d’Aston Martin continue et atteint un point critique avec la demande d’enregistrement auprès de la Financial Conduct Authority britannique. Cette démarche est incontournable et obligatoire pour les entreprises qui envisagent une introduction en bourse. Alors qu’Elon Musk voulait privatiser Tesla, Aston Martin aujourd’hui restructuré et bénéficiaire, prend donc le chemin inverse et veut donc entrer à la Bourse de Londres. À l’instar de Ferrari en 2015 par exemple.

Alors que les autres marques Jaguar et Bentley ont été vendues à des propriétaires étrangers, Aston Martin relève le défi et espère pouvoir rapporter jusqu’à 5 milliards de livres dans l’opération. Tout cela grâce à ses efforts de restructuration et de développement, et malgré les conséquences financières du Brexit. Le constructeur espère tirer parti de la demande mondiale des acheteurs fortunés qui souhaitent une part de la marque haut de gamme.

Au plus bas entre 2014 et 2016, avec seulement 1 550 ventes annuelles en Europe, la DB11, lancée a la fin de l’année 2016, a ravivé les ventes et aussi les projets. Aston Martin a recomposé toute une gamme complète de 7 véhicules, et ressuscité des marques oubliées telles que Lagonda et AMR. Dans l’attente d’une décision finale, un prospectus sera publié vers le 20 septembre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.