De nouveaux brevets pour l’Apple Car ?

De toutes évidences, faute de progrès réels ou de difficultés internes, Apple avait stoppé ses travaux sur sa voiture autonome depuis 2016, mais le projet renait de ces cendres… différemment

par Olivier Grouse 31 Août 2018 12:00

Photo: carwow
Photo: carwow

Avec l’arrivée de Jaime Waydo, ingénieur senior chez Waymo, et le retour de l’ingénieur Tesla Doug Fields, les espoirs d’une voiture Apple renaissent… mais pas avant 2023 ou 2025 selon l’analyste Ming-Chi Kuo. De toutes évidences, l’accent a été mis sur le développement d’un logiciel de conduite autonome au lieu d’une voiture. « Nous nous concentrons sur les systèmes autonomes », a déclaré Tim Cook, le PDG de la société, à Bloomberg en juin dernier. « Nous estimons que cette technologie est essentielle », a t-il ajouté. » En effet, Apple teste des voitures autonomes. Quelques 62 Lexus RX450h louées chez Hertz et équipées d’une multitude de capteurs et de caméras sur le toit, ont été vues circuler aux alentours du quartier général Apple.

Photo: MacRumours
Photo: MacRumours

Pendant ce temps, le constructeur applique le résultat de ses recherches dans des projets locaux. En août, Apple a annoncé qu’elle allait construire et utiliser des navettes sans conducteur en partenariat avec Volkswagen. Celles-ci devraient circuler entre Apple Park, le quartier général de la société récemment ouvert, et une station Infinite Loop près de son ancien siège à Cupertino. Aujourd’hui, en 2018, Apple a plusieurs choix. Devenir un constructeur de voitures électriques indépendent ? S’allier en tant que ODM ou OEM à un constructeur ? Devenir fournisseur de technologies autonomes ? La question reste entière comme toujours avec la marque à la pomme.

Dans tous les cas Apple continue d’embaucher, et vient de déposer de nouveaux brevets. Le premier concerne un panneau coulissant relativement classique et dédié aux toits ouvrants. Le second appellé “Haptic Feedback for Dynamic Seating System” (système d’assise dynamique) se veut être un siège actif, intelligent, et protecteur du conducteur. Ce dernier pourrait notamment envoyer des notifications via des vibrations. D’autres travaux existent, comme par exemple une technologie VR anti-mouvement et anti-cinétose pour les véhicules autonomes.

Peut-être aurons-nous des éléments de réponse le 12 septembre au théâtre Steve Jobs, sur le campus Apple Park à Cupertino, en Californie pour son événement annuel centré sur l’iPhone.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.