Alliance Coventry et LEVC pour un taxi électrique

L’industrie du taxi, montrée du doigt et malmenée par les nouvelles technologies, réagit aux nombreuses critiques. Ainsi, LEVC, refinancé par Geely, coopère avec les communautés locales et cherche des débouchés pour son nouveau LX électrique à domicile, c’est-à-dire à Coventry en Angleterre.

par Olivier Grouse 11 Sep 2018 07:30

Comme promis au mois d’avril 2018, durant la présentation du nouveau taxi électrique LX, LEVC a soutenu la ville de Coventry en Angleterre dans son plan ambitieux d’électriser sa flotte de fameux taxis anglais. La société irlandaise d’énergie ESB, le géant Siemens, et l’application Gett sont aussi des partenaires. Le but est de créer une flotte de véhicules à zéro émission équipée d’un service connecté et intelligent, appelé « Go Electric Taxi ».

La première étape de ce programme est d’encourager les chauffeurs de taxis à convertir leurs voitures en modèles électriques, grâce à des financements à hauteur de 2 800 euros, des essais de conduite, des recharges gratuites pendant la période de test et la gratuité des réservations sur l’application. À noter que c’est un effort très local, vu que le siège social de LEVC (London EV Company), le spécialiste du taxi londonien électrique, est à Coventry.

C’est grâce au support financier de Geely que LEVC a créé et commercialise le LEVC TX. Ce taxi est un hybride propulsé par un moteur thermique de 1,5 l et un moteur électrique de 110 kWh, avec une batterie lithium-ion de 31 kWh. Le tout avec une autonomie annoncée de 400 km. Avec cette nouvelle technologie hybride, le TX respecte les nouvelles règlementations très strictes de la ville de Londres, ce qui n’est pas le cas de son concurrent direct, le Métrostar.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.