Acer et Yulon dévoilent leur concept de voiture autonome

En collaboration avec le groupe taïwanais Yulon, ainsi que ses filiales Luxgen et Haitec, respectivement constructeur automobile et fournisseur d’électronique automobile, Acer présente sa vision de l’IA et des technologies de conduite sans chauffeur.

par Olivier Grouse 14 Oct 2018 13:00

C’est dans le cadre du Salon de l’Innovation Technologique Automobile de Taiwan 2018, qu’Acer a dévoilé son concept de voiture autonome en collaboration avec le groupe Yulon Motor, plus connu grâce a sa marque automobile Luxgen. Il s’agit d’un système de conduite autonome de niveau 4 intégré à la plate-forme de véhicule électrique de la Luxgen S3. À cette occasion, les deux entreprises ont présenté leur vision commune de l’IA (intelligence artificielle) et de la technologie de conduite sans chauffeur.

Jung-Kuei Chen, Vice-Président du groupe d’ingénierie produit AI chez Haitec déclare : « La conduite sans chauffeur est la tendance d’avenir du secteur automobile. En compagnie d’Acer, nous avons dévoilé le premier concept-car autonome de Taïwan, équipé de systèmes ADAS (systèmes avancés d’assistance au conducteur), IoV (Internet des véhicules) et d’une technologie de conduite sans chauffeur. En intégrant l’expertise d’Acer en termes d’IA et de cloud à la plate-forme de véhicule ouverte développée par Haitec, notre collaboration intersectorielle a atteint des résultats extraordinaires. »

D’un point de vue technique, le châssis repose sur la plateforme du Luxgen S3, une berline compacte produite à Taiwan pour le marché national. La version électrique S3 EV+ est propulsée par des moteurs e-Drive de 150 kW avec des batteries de 33 kWh pour un couple de 207 Nm. Le système Acer exploite l’IA et des algorithmes d’interconnexion des capteurs. Ces derniers mesurent les données de positionnement cinématiques en temps réel (RTK), et utilisent aussi la technologie du « deep learning » pour reconnaître les objets, et permet une conduite autonome du véhicule par le biais d’un contrôle dynamique.

Un radar géologique pour les voitures autonomes

Le système de conduite sans chauffeur d’Acer contrôle donc le véhicule en prenant des décisions dynamiques. Pour cela, il utilise des modèles d’IA alimentés par la reconnaissance d’image, la détection des obstacles par lidar 3D, des cartes haute-précision et un positionnement en temps réel, afin d’aider la voiture à tourner, freiner, rouler, manœuvrer ou se garer. En outre, un système de gestion de type cloud a été conçu pour gérer les services de partage de cette voiture, c’est-à-dire planifier, surveiller, notifier et sécuriser toutes les activités.

Voiture autonome : nouveau brevet technique Apple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.