21 millions de voitures électriques en 2030 ?

Voiture électrique : en 2030, 21 millions de modèles seront vendus dans le monde.

par La rédaction 26 Juil 2018 12:30

Encouragée par le gouvernement, l’industrie automobile investit fortement dans les véhicules électriques, favorisant ainsi l’écomobilité et l’essor des voitures autonomes. Une étude du cabinet Mazars estime que 21 millions de voitures électriques seront vendues dans le monde en 2030. Ce groupe international d’audit et de conseil a diffusé les résultats réalisés avec IHS Markit sur l’impact de l’écomobilité sur la transformation de l’industrie automobile.

L’enquête révèle que 95 % des véhicules électriques vendus dans le monde le sont dans 10 pays uniquement : Chine, Etats-Unis, Japon, Canada, Norvège, Royaume-Uni, France, Allemagne, Pays-Bas et Suède. En France, 36 835 véhicules électriques ont été vendus en 2017. Un nombre en augmentation de 26,2 % par rapport à 2016.

Concernant la vente de véhicules électriques, la France est à la quatrième place européenne, après la Norvège, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Deux éléments sont propices à l’adoption de la mobilité électrique en France. D’un côté, les infrastructures sont présentes avec l’installation en 2017 d’environ 12 000 bornes de charge pour véhicules électriques. L’étude précise que : « la France a ainsi éliminé un facteur dissuasif majeur à la fois pour les consommateurs et les investisseurs ». D’un autre côté, le cabinet ajoute que la « création de l’Institut Prairie comme centre d’excellence consacré à l’intelligence artificielle à Paris, devrait insuffler une nouvelle dynamique sur le paysage de la mobilité durable français ».

À l’échelle mondiale, la Chine pourrait modifier cette situation. Pour le moment, le taux de possession de voitures électriques dans le pays est assez bas avec 194 véhicules pour 1 000 habitants, contre 590 en France et 910 aux États-Unis. Néanmoins, la moitié des véhicules électriques vendus en 2017 l’a été en Chine. C’est également dans ce pays, grâce à des lois plus flexibles qu’en Europe, que l’usage de véhicules autonomes devrait augmenter. D’ailleurs, 30 milliards de dollars ont été investis dans ce domaine par l’industrie automobile, et ce sont à l’avenir 7 à 10 milliards de dollars par an qui devraient lui être consacrés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.