200 000 emplois pour l’écomobilité

l'écomobilité pourrait engendrer environ 200 000 emplois d'ici 2030, selon une étude.

par La rédaction 27 Juil 2018 09:00

Consommateurs comme constructeurs sont attirés par l’écomobilité qui devrait connaitre un franc succès dans les prochaines années. Une étude de l’institut Cambridge Econometrics de février 2018 pour la fondation European Climate, chiffre à 200 000 créations d’emplois en Europe d’ici 2030.

L’enquête précise que le secteur industriel devraient contribuer à hauteur d’environ 60 000 employés pour répondre à la demande sur les 12 prochaines années, et l’essor des infrastructures de voitures électriques  devrait créer 40 000 autres postes. Au vu de la conversion à l’électrique, les nouveaux services s’agrandiront rapidement en offrant plus de 100 000 postes.

Cependant, des membres de l’Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique) se sont montrés un plus inquiets. Selon eux, de tous ces emplois découlera des choix des industriels : « Dans les faits, tout dépendra du mix énergétique et aussi de l’origine de la production des véhicules et de leurs différents composants » expliquent-ils. L’équipe de Cambridge Econometrics avance ces chiffres en estimant la part de marché des véhicules électriques de 23 % en 2030. Une estimation qui n’est pas impossible si les stations de recharge rapide se déploient rapidement. D’ailleurs, le rapport précise qu’il faudrait une borne de recharge rapide tous les 60 kilomètres en Europe pour un développement optimal de l’écomobilité.

Ces conseils pour l’ensemble des routes européennes, permettraient l’aménagement de 14 000 bornes de recharge rapide. Un développement indispensable qui représentera néanmoins un montant élevé pour les collectivités locales.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.