160 000 m2 carrés de panneaux photovoltaïques pour l’usine d’Audi en Hongrie

Le plus grand système photovoltaïque d’Europe sera installé sur le toit de l’usine Audi en Hongrie.

par Olivier Grouse 12 Mar 2019 17:10

Dans le cadre du projet commun avec E.ON Hungaria, Audi donne accès au toit des deux centres logistiques, chacun d’environ 80 000 m2, pour la construction d’un parc à énergie solaire. Celui-ci deviendra la plus grande centrale solaire sur un toit d’Europe. E.ON exploitera le parc, composé de 35 000 cellules solaires, avec l’objectif d’atteindre 9,5 GWh d’électricité produite par an. Une capacité qui correspond aux besoins énergétiques annuels de 5 000 foyers. Grâce à l’électricité verte issue de sources régénératives, l’usine émettra environ 6 000 tonnes de dioxyde de carbone en moins chaque année.

«Nous nous efforçons d’économiser les ressources afin de limiter au maximum l’impact de notre production sur l’environnement. Environ 70 % des besoins d’Audi Hungaria sont déjà couverts par l’énergie géothermique, climatiquement neutre. Notre objectif est qu’à l’avenir notre centrale soit totalement neutre en CO2. Avec la construction du parc de cellules solaires, nous faisons un pas en avant vers la réalisation de cet objectif en matière d’alimentation électrique», a déclaré Achim Heinfling, président du directoire d’Audi Hungaria Zrt.

Nissan installe le plus grand toit solaire collectif des Pays-Bas

En outre, Audi AG et ses partenaires s’engagent à intégrer les ressources dans des cycles fermés et à les réutiliser autant que possible. «En 2014, nous avons été le premier constructeur haut de gamme à mesurer et à certifier notre empreinte CO2. Depuis, nous nous efforçons de la réduire encore», a déclaré Rüdiger Recknagel, responsable de la protection de l’environnement chez Audi AG. « Nous installons également de nouvelles technologies dans toutes nos usines pour réduire notre consommation d’eau, éviter la pollution de l’air et améliorer le recyclage.»

Un composite céramique-métal pour réduire le coût de l’électricité d’origine solaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi